Parc municipal Joseph-et-Marie-Dugas

Les aménagements du parc :

  • Stationnement gratuit, y compris le stationnement d’appoint de l’autre côté de la route (lors des « Beaux vendredis »)
  • Toilettes, ouvertes de mai à octobre.
  • Accès gratuit à Internet Wi-Fi, sur l’emplacement du marché
  • 5 km de sentiers de randonnée pédestre, y compris un monument et des panneaux interprétatifs
  • Marina pour les bateaux de plaisance
  • Magasin de fruits et légumes

Activités et évènements :

 
Pour résérver le parc pour les noces et réunions de famille, veuillez contacter Max Thibodeau au 902-769-8270.

Historique :

Le parc Joseph-et-Marie-Dugas fut nommé pour honorer une famille courageuse de pionniers. On l’appelle aussi le parc de l’Anse-des-Belliveau. Joseph Dugas et son épouse Marie-Josephe Robichaud ont eu plusieurs défis à relever lorsqu’ils quittèrent Port-Royal en 1768. Ils sont partis à cheval avec leur fillette de quatre ans, Isabelle. Imaginez les difficultés qu’ils ont dû surmonter, notamment la construction de radeaux pour franchir quelques rivières. Malgré tous les obstacles, ils ont réussi à se rendre sur les côtes de la baie Sainte-Marie au mois de septembre 1768 pour devenir les premiers résidents permanents de Clare. Le site historique de Pointe-à-Major, situé à proximité, commémore leur arrivée.

Anse-des-Belliveau est un village côtier situé sur la côte acadienne de la baie Sainte-Marie, dans la municipalité de Clare. À la fin du 19e siècle, les forêts environnantes produisaient les ressources naturelles pour l’industrie florissante de construction navale et le commerce antillais. Des billes des forêts environnantes furent transformées pour alimenter les chantiers navals à Anse-des-Belliveau et les gens du coin travaillaient dans les camps de bucherons pendant l’hiver et retournaient à la côte pendant l’été pour cultiver les terres, pratiquer l’élevage et pêcher. Bien que l’ère des navires en bois soit révolue, plusieurs des ressources naturelles, historiques et culturelles d’Anse-des-Belliveau demeurent encore.

Fondée en 1980, la commission de développement d’Anse-des-Belliveau (CDAB) a vu le jour afin d’entreprendre un certain nombre de projets, y compris la mise sur pied d’un marché de producteurs et le développement d’un système de sentiers sur une distance de 5 km. On estime qu’environ 2,5 à 3 millions de dollars ont été investis dans le parc, provenant de collectes de fonds, de dons en nature et d’une variété de programmes municipaux, provinciaux et fédéraux. La mission de la commission de développement d’Anse-des-Belliveau est de préserver et promouvoir les aspects historiques, culturels et naturels qui sont particuliers au village d’Anse-des-Belliveau. La CDAB gère encore le parc et les sentiers en partenariat avec la municipalité de Clare, et œuvre actuellement envers la mise en vigueur d’un plan de réaménagement.

3255, route 1, Anse-des-Belliveau B0W 1J0
Pour tous renseignements sur le parc : Max Thibodeau, 902-769-8270
[ courriel ]

info heading

info content